© 2019 Rayer Gauderic - Ostéopathe D.O

  • White Facebook Icon

LES CABINETS

NOS HORAIRES

NOUS CONTACTER

Site optimisé pour mobiles, tablettes et ordinateurs

VOTRE PRATICIEN

 

Gauderic Rayer

Votre praticien, Gauderic RAYER, est diplômé en Ostéopathie (D.O), Membre du Registre des Ostéopathes de France (MROF) et pratique exclusivement l’ostéopathie à Evreux et à Louviers. Il a obtenu son diplôme au Centre Européen d’Enseignement Supérieur de l’Ostéopathie de Paris (CEESO) après 5 années d’études à temps plein, établissement agréé par le ministère de la santé et faisant parti du Réseau des grandes écoles d’ostéopathie (RGEO).
 

Son approche manuelle douce est centrée sur les besoins spécifiques de chaque patient et se voit basée sur les meilleures connaissances actuelles. Il vous proposera une prise en charge personnalisée prenant en compte vos objectifs de traitement et utilisera une grande variété de techniques adaptées à votre condition clinique pour prévenir inconfort et douleur lors de votre consultation.


Dans le but d'enrichir sa pratique quotidienne et de répondre plus efficacement aux différents motifs de consultations, votre praticien s'engage et participe régulièrement à des séminaires et à la lecture d'articles scientifiques.
Vous pouvez à tout moment consulter les formations effectuées par votre praticien dans la rubrique formations professionnelles.

  • 2011

 - Integrative Osteopathic Technique : manipulations structurelles vertébrales et pelviennes (D. TATTON).

- Approche ostéopathique des sciatiques, cruralgies et brachialgies.

- Introduction aux techniques neuroméningées Diagnostic différentiel tissulaire (P. MOULAERT).

  • 2010

- Integrative Osteopathic Technique (IOT).

- Manipulation structurelles vertébrales (cervical et thorax) - cas aïgus (D. TATTON).

( Ostéopathie et troubles somato-émotionnels (Dr V. CHARTROULE ostéopathe D.O, médecin du sport).

- Abord clinique du tissu neuro-méningé (L. FABRE Ostéopathe D.O MROF).

- Techniques Harmoniques (E. LEDERMAN).

  • 2009 - 2010

- L'ostéopathie appliquée au "complexe Crânio-Hyo-Laryngo-Mandibulo-Lingual" (A. PIRON, Ostéopathe DO).

- Approche de la fasciapraxie (Y. LAVAL, Ostéopathe DO).

- Introduction à l'approche ostéopathique en gynécologie et en pédiatrie (I. TOUSCH, Ostéopathe D.O MROF).

- Synthèse Clinique et thérapeutique (G. KRIEF, Ostéopahe D.O MROF).

- Approche systémique en ostéopathie (G. SUEUR, OStéopathe D.O MROF).

- Le lien Mécanique Ostéopathique (I. SOMODY-NEPLAZ, Ostéopathe D.O MROF).

 

FORMATION

LE CABINET

 

Cabinets

Gauderic Rayer

Evreux
Louviers

CONSULTATION

 

Questionnement

Il vous sera demandé, dans un premier temps, à partir de questions précises et ciblées, votre motif de consultation ainsi que vos antécédents et examens complémentaires pouvant être en lien avec celui-ci. Par la suite, d’autres questions pourront vous être posées suivant vos habitudes

(travail, sport, stress, prise de médicaments…)
 

Évaluation Clinique  

Un examen physique et ostéopathique complet sera effectué, incluant une observation statique et active ainsi que des tests orthopédiques, neurologiques et ostéopathiques spécifiques. En combinant ces informations et celles de l’interrogatoire, votre ostéopathe déterminera si votre problème relève de sa compétence et si c'est le cas, vous informera de la cause et vous traitera au mieux.
 

Traitement 

Le traitement aura pour objectif de rétablir l’équilibre corporel assurant la régulation de votre corps par le biais de techniques structurelles, faciales, viscérales, crâniennes douces et indolores. Cette phase comprendra également des conseils personnalisés afin que les bénéfices de la consultation se prolongent dans le temps.

LES EFFETS DE LA CONSULTATION

 

Après la consultation

 

Les 2 ou 3 premiers jours

Les zones tendues se relâchent et peuvent donner des sensations de courbatures, il peut y avoir une exagération des troubles fonctionnels (exemple : augmentation d’une douleur de dos ou d’un reflux gastrique). Ces réactions sont normales à partir du moment où elles sont d’une durée inférieure à 48 heures.
 

Le 4ème ou 5ème jour

Le corps trouve son équilibre à la suite de la séance, les améliorations apportées peuvent être constatées à partir de ce moment là. C’est le bon moment pour informer votre ostéopathe des résultats de la séance s’il vous l’a demandé.


Les 2 semaines suivantes

Le corps va continuer à modifier son équilibre jusqu’à se stabiliser dans un état qui sera le vrai résultat de la séance. 
Si l’amélioration pour votre trouble n’a été que passagère, ou est incomplète, c’est le bon moment pour reprendre rendez-vous.
 
En effet, quand le corps n’est pas encore bien stabilisé et équilibré, il a tendance à revenir à son état original au bout de 5 à 6 semaines après la séance. 
 
Cela explique que votre ostéopathe vous conseillera de faire 2 à 3 séances même si votre douleur ou gène a disparue dès la première séance, afin de s’assurer que le corps est parfaitement stabilisé.
Dans ces conditions, vous pouvez vous attendre à garder un bénéfice durable de vos soins ostéopathiques.

 

Pourquoi les douleurs augmentent-elles après la séance ?

Le retour à la régulation de zones contraintes peut causer une augmentation des symptômes, ou en faire apparaître fugacement. Une illustration : la douleur d’une main engourdie qui se remplit de sang à nouveau.
 
Ce phénomène est bien connu des homéopathes dans la “Loi de Hering” (médecin homéopathe 1800-1880) qui est codifiée en 3 règles signant un processus de guérison durable : – L’organisme essaie toujours de repousser la maladie du niveau profond interne au niveau superficiel externe (réactions d’évacuation par la peau, le système digestif..) – Le processus de guérison se déroule de haut en bas – La guérison suit un ordre inverse à celui de symptômes de maladie.
 
Par ailleurs, il est parfois considéré qu’une maladie / un trouble installé depuis un certain temps mettra un dixième de ce temps à revenir en ordre.

 

Exemple : une sciatique qui vous gène depuis 1 an mettra environ 1 mois à s’équilibrer. Cela peut vous donner une idée du facteur temps, nécessaire à la guérison, que l’on ne peut jamais négliger.